Les transporteurs européens de fret ferroviaire doublent leurs objectifs pour lutter contre le changement climatique

14 décembre 2018

Actualités

Katowice, 14 décembre 2018 - Lors de la Conférence de Katowice sur le climat, Rail Freight Forward, un groupement d'entreprises et d'associations européennes actives dans le secteur du transport ferroviaire de marchandises, s'est engagée à éviter l'émission de 290 millions de tonnes de CO2 au cours des dix prochaines années.

Comptant pour 275 millions de tonnes d'émissions de CO2 par an, le transport de marchandises représente près d'un tiers des émissions totales du transport (transport de passagers inclus). Compte tenu de la croissance de 30 % du transport de marchandises prévue d'ici 2030, l'impact du transport de marchandises sur le climat devrait peser lourd dans les années à venir.

Pour éviter ça, Rail Freight Forward entend faire passer la part du transport ferroviaire dans le transport total de marchandises de 18 % actuellement à 30 % d'ici 2030. Parce que le transport ferroviaire de marchandises émet neuf fois moins de CO2 que le transport routier, le modal shift constitue un tournant plus que nécessaire pour le secteur des transports pour atteindre les objectifs climatiques fixés par l'Accord de Paris sur le climat.

Les signataires se sont engagés à transformer leur secteur et à proposer des solutions ferroviaires innovantes et très compétitives. Ce faisant, ils ont encouragé les décideurs et les partenaires à créer les conditions externes nécessaires pour permettre le modal shift de la route vers le rail.

Le groupement européen des transporteurs de fret ferroviaire appelle à redoubler d'efforts d'urgence

Alors que les participants du monde entier discutent des mesures urgentes nécessaires pour accélérer l'atténuation du changement climatique, le groupement exprime clairement l'ambition du secteur européen du fret ferroviaire d'intensifier ses efforts et d'apporter une contribution majeure à un transport de marchandises plus respectueux du climat. Parce que le transport ferroviaire de marchandises émet neuf fois moins de CO2 et pollue huit fois moins que le transport routier, le groupement exhorte les décideurs politiques à reconnaître qu'ils peuvent aider à atteindre les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat et agir en conséquence.

Le transport de marchandises : une activité économique importante avec une forte empreinte climatique

Plus de 19 milliards de tonnes de marchandises sont transportées chaque année. Traduction : le transport de marchandises représente 6 % du PIB européen. Bien que le secteur dans son ensemble apporte une contribution positive à l'économie, il a un impact non négligeable sur l'environnement. Étant donné que 75 % de l'ensemble du transport de marchandises s'effectue actuellement par la route, les émissions de CO2 du secteur sont estimées à 275 millions de tonnes par an. Cela représente 30 % des émissions totales du secteur des transports (c'est-à-dire l'ensemble des transports de marchandises et de personnes).

Des impacts majeurs à cause de la croissance estimée à 30 % du transport de marchandises d'ici 2030

Le transport de marchandises devrait encore augmenter de 30 % d'ici 2030. Ça correspond à peu de choses près à la taille de l'ensemble du marché allemand du transport de marchandises, soit 1 million de camions supplémentaires sur les routes européennes au cours de la prochaine décennie. Compte tenu des objectifs stricts de l'Accord de Paris pour le secteur des transports, rester fortement dépendant du transport routier de marchandises n'est tout simplement pas une option durable.

Le modal shift pour un avenir plus durable : les transporteurs de fret ferroviaire s'engagent à passer ambitieusement la part de transport ferroviaire à 30 %

Les signataires actuels de Rail Freight Forward sont convaincus que le transport ferroviaire joue un rôle prépondérant dans le développement d'un transport de marchandises plus durable, pour aider l'Europe à réaliser ses ambitions climatiques. Une augmentation de la part du transport ferroviaire de marchandises de 18 % actuellement à 30 % d'ici 2030 pourrait, dans une large mesure, absorber la croissance prévue du transport de marchandises et limiter autant que possible l'impact climatique y afférent.

L'objectif de 30 % est certes ambitieux, mais le secteur européen du fret ferroviaire est déterminé à l'atteindre en faisant les efforts nécessaires à long terme. Les membres de Rail Freight Forward s'engagent à travailler en étroite collaboration pour transformer et moderniser le secteur du fret ferroviaire en stimulant l'efficacité et la normalisation, en améliorant la rentabilité et en accélérant l'innovation technologique. Chaque entreprise redouble d'efforts pour proposer des solutions compétitives qui convainquent les clients d'opter pour le fret ferroviaire en fonction de la qualité, de la régularité, de la fiabilité, de la flexibilité, du prix et du service.

Interpeller toutes les parties prenantes pour qu'elles rendent possible le modal shift vers le transport ferroviaire de marchandises

Rail Freight Forward appelle simultanément les décideurs politiques et les principales parties prenantes à travailler en étroite collaboration pour créer les conditions nécessaires à un transfert modal réussi.

Premièrement, le développement d'une offre ferroviaire compétitive est lié au développement d'une infrastructure ferroviaire qui permet à un train de traverser l'Europe aussi facilement qu'un camion. Pour ce faire, les gestionnaires de l'infrastructure doivent disposer d'un mandat clair pour mettre en place un réseau facilement accessible, bien géré et fiable.

Deuxièmement, Rail Freight Forward invite les autorités nationales et européennes à mettre en place un cadre réglementaire transparent et solide pour les gestionnaires d'infrastructures afin qu'ils puissent mettre en œuvre ce réseau. Le groupement demande également aux gouvernements d'harmoniser les taxes, les coûts administratifs et les coûts d'accès aux infrastructures pour les différents modes de transport, afin que les règles du jeu soient les mêmes pour les trains et les camions.

Dans les pays qui prennent des mesures pour assurer un cadre réglementaire clair et une concurrence loyale, comme l'Autriche (32 %) et la Suisse (37 %), la part de transfert vers le transport ferroviaire est nettement plus élevée.

Train de Noé : sensibilisation à une cause commune

Pour sceller leur engagement en faveur du climat et obtenir le soutien de la population en faveur du modal shift, les membres du groupement Rail Freight Forward ont choisi Katowice pour le lancement officiel du train de Noé (#NoahsTrain). Ce train passera par Vienne (14/1), Berlin (24/1), Paris (5/2) et Bruxelles (20/2). Dans chacune de ces villes, des artistes de rue locaux de renom transformeront progressivement le train en la plus grande œuvre d'art mobile du monde, s'inspirant de la plus ancienne histoire d'activisme environnemental.

Pour plus d'informations sur Rail Freight Forward, Vision 2030 du groupement ou #NoahsTrain, visitez le site www.railfreightforward.eu ou envoyez un mail à l'adresse press@railfreightforward.eu 

-FIN

À propos de Rail Freight Forward

Rail Freight Forward est groupement d'opérateurs européens de fret ferroviaire qui entend réduire de manière drastique l'impact négatif du transport de fret sur notre planète et la mobilité grâce à l'innovation et à un mix transport plus intelligent.

Le groupement souhaite porter le transfert du secteur des transports vers le fret ferroviaire à 30 % d'ici 2030, car il estime que c'est la meilleure solution pour la croissance européenne d'un point de vue macro-économique. Il vise à encourager les entreprises ferroviaires, les gestionnaires d'infrastructure et les décideurs politiques en Europe à prendre des mesures pour réaliser ce modal shift.

Rail Freight Forward est groupement étendu d'opérateurs de fret ferroviaire en croissance constante, soutenue par les associations sectorielles CER, UIC, EFRA et VDV.

Parmi les membres actuels de la coalition Rail Freight Forward notons BLS Cargo, CD Cargo, CFL Cargo, DB Cargo, GreenCargo, Lineas, LTE Group, Mercitalia, Ost-West Logistik, PKP Cargo, Rail Cargo Group, SBB Cargo, SNCF Logistics et ZSSK Cargo.

 

Actualités