Comment résoudre les problèmes de mobilité et de climat.

30 novembre 2016

Blog

Le Bureau fédéral du Plan prévoit actuellement une augmentation de six pour cent du trafic de marchandises de 2015 à 2020.

Le transport routier a atteint ses limites, mais cela ne veut pas dire que le secteur logistique ne peut plus croître. Le secteur ferroviaire prévoit, par rapport à aujourd'hui, une augmentation de 75 % des marchandises transportées dans les cinq prochaines années, soit un accroissement de la part du rail de 1 % par an. Dans la mesure où le transport ferroviaire émet jusqu'à 8 fois moins de CO² et pollue moins l'air que le transport routier, cette évolution a un impact direct sur les objectifs climatiques belges. Pas moins de 32 000 camions par jour pourraient être éliminés de nos routes.

Les produits ferroviaires compétitifs conduisent à une augmentation de l'utilisation du rail et à la préservation du rôle de plate-forme logistique de la Belgique.

Les affréteurs ou les transporteurs pensent souvent que le transport ferroviaire est lent, peu fiable et pas très souple. Au cours des dernières années, B Logistics a acquis la solidité financière, amélioré la qualité du transport de marchandises par rail et développé des offres ferroviaires innovantes. B Logistics offre aujourd'hui des produits ferroviaires compétitifs via son Green Xpress Network*. Ces produits répondent totalement aux exigences du client : solution de transport soutenable, avec de courtes périodes de transit, une fréquence élevée, une haute fiabilité et une transparence totale sur l'ensemble de l'Europe.

Aujourd'hui, des groupes industriels des secteurs de la sidérurgie, de la chimie et de la construction automobile choisissent explicitement ces produits ferroviaires de choix qui offrent une ponctualité avoisinant les 95 %, un service différencié et une excellente performance. Tout comme B Logistics, ils se sont engagés pour la transition modale vers le transport ferroviaire.
Le Bureau fédéral du Plan prévoit actuellement une augmentation de six pour cent du trafic de marchandises de 2015 à 2020. B Logistics est convaincu que l'entreprise, avec ses collègues du secteur et la navigation fluviale, peut absorber l'augmentation prévue du transport des marchandises grâce à une véritable transition modale. Le secteur ferroviaire prévoit, par rapport à aujourd'hui, une augmentation de 75 % des marchandises transportées dans les cinq prochaines années, Cela représente un accroissement 1 % par an de la part du transport ferroviaire (actuellement 8 %). B Logistics est convaincu de pouvoir apporter une large contribution grâce à ses produits ferroviaire compétitifs et de haute qualité.

B Logistics offre actuellement une alternative sérieuse au transport routier. Je lance un appel aux transporteurs et aux affréteurs pour qu'ils mettent de côté leurs idées reçues sur le chemin de fer et qu'ils essaient nos offres ferroviaires modernisées. Notre société, notre mobilité et notre climat ne peuvent que s'en trouver mieux.

Le transport de marchandises par rail réduira tous les ans les émissions de CO² de 400 000 tonnes d'ici 2021

Dans la mesure où le transport ferroviaire émet jusqu'à 8 fois moins de CO² que le transport routier, ceci a un impact direct sur l'environnement. Avec une augmentation annuelle de 1 % de la part du rail dans la répartition modale, nous diminuerons de 406 000 tonnes les émissions de CO² d'ici 2021, grâce au transport de marchandises par rail. Ceci représente une contribution importante à la réalisation des objectifs climatiques belges.

Le transport ferroviaire n'a pas seulement un effet positif sur les émissions de CO², il réduit aussi les émissions de NOx (oxyde d'azote) de 94 % comparé au transport routier. Les trains émettent 44 % moins de particules fines que les camions.

B Logistics exploite les avantages intrinsèques du transport ferroviaire et l'entreprise a lancé activement un programme d'éco-conduite auprès de tous ses machinistes. L'utilisation moyenne d'électricité par trajet a ainsi diminué de plus de 20 %.

L'augmentation des marchandises transportées par rail permet une réduction de 9 % des camions sur les routes

Les problèmes de mobilité sont débattus tous les jours dans les médias. Il existe pourtant une alternative concurrentielle qui n'est pas suffisamment utilisée par les transporteurs et les affréteurs. Un seul train peut transporter le fret de 50 camions. De plus, le chemin de fer est beaucoup plus sûr que le transport routier.

Dans un scénario prospectif dans lequel la part de marché du transport routier resterait stable à 77,7 %, pas moins de 32 000 camions par jour pourraient être éliminés de nos routes. En conséquence, l'encombrement pourrait diminuer, même si le volume du trafic portuaire augmentait fortement.

*Green Xpress Network : Green Xpress Network se définit comme un réseau de connexions ferroviaires directes, rapides, fiables et fréquentes entre la Belgique et les différents carrefours économiques européens (Pays-Bas, France, Allemagne,Slovaquie, Autriche, Suisse, République tchèque, Suisse et Roumanie). Les trains respectent un horaire fixe de sorte que les clients connaissent les heures de départ et d'arrivée (d'une voie d'évitement à l'autre). La ponctualité moyenne des produits Xpress est supérieure à 95 %, performance inégalée sur le marché. En combinant le flux de marchandises, B Logistics offre un produit ferroviaire réellement compétitif et exploite pleinement les avantages de ce transport par rail.

Actualités